Nous sommes informés par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) qu'une démarche frauduleuse relative à la désignation des Médiateurs de la  consommation est en train de prendre beaucoup d’ampleur. Les entreprises pourraient en être victime au 1er rang desquels les entreprises artisanales.

En effet, conformément à l’article L 612-1 du code de la consommation, les professionnels en lien direct avec les consommateurs (vente de produits et services) ont l’obligation de désigner un Médiateur de la consommation. Or, une société se faisant appeler « Médiation nationale de la Consommation » profite frauduleusement de cette situation pour abuser ces professionnels et tenter de leur extorquer des sommes d’argent dont le montant peut parfois être très élevé. 

Outre le fait que cette société utilise, sur ses courriers et son site Internet, un logo très proche de celui figurant sur le site de la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation (CECMC), celle-ci adresse actuellement un mailing à de très nombreux professionnels pour leur rappeler leurs obligations en matière de médiation de la consommation et pour les inviter à régulariser leur situation auprès d’elle en signant un contrat avec elle et en payant la facture correspondante. Elle laisse entendre que sa démarche est faite de façon officielle en lien avec la DGCCRF, ce qui n’est absolument pas le cas.

Dès réception de ces signalements, des messages d’alerte ont été publiés sur les sites Internet respectifs de la DGCCRF https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/demarche-frauduleuse-en-matiere-de-mediation-de-la-consommation et de la CECMC https://www.economie.gouv.fr/mediation-conso.

Il est recommandé de ne pas donner suite aux courriers de cette société et d’en informer la DGCCRF à l’adresse suivante : Bureau-1D@dgccrf.finances.gouv.fr notamment si un contrat a été conclu avec elle.

  • Ne laissez pas de sac ou d’objet de valeur apparent dans votre véhicule, même un court instant
  • Attention à l’outillage professionnel, très prisé des voleurs
  • Verrouillez systématiquement les portes et les fenêtres de votre véhicule, pensez à le stationner où vous aurez une visibilité dessus, en un lieu éclairé de nuit 
  • Ne vous éloignez jamais de votre véhicule le moteur en marche ou en laissant les clefs sur le contact
  • Ne laissez pas vos papiers dans votre véhicule

Si malgré tout vous êtes victime d’un vol,  NE TOUCHEZ A RIEN, Composez le 17.

(Message du Groupement de Gendarmerie de la Haute Loire)